Résidence au Bénin 2012

(Extraits du livre “Les Terres de l’Homme” édition Mentawaï):

Bénin

Notes du 18 septembre 2012

Au printemps 2012 je rencontre en France un grand artiste béninois : Dominique Zinkpè. Outre sa carrière d’artiste international, il est le directeur exécutif de la Biennale d’art contemporain du Bénin.

Quelques mois plus tard, à son initiative, je suis invité en résidence dans la ville d’Abomey pour plusieurs semaines. Je redécouvre une Afrique perdue de vue depuis 30 ans.

Le projet que nous élaborons ensemble ne manque pas de sens et de symbolique pour le Bénin car je suis invité à édifier une fière Amazone de 2,20 m.

En tant que sculpteur, je porte avant tout mon projet humaniste, et je m’aperçois très vite qu’il y a dans ma présence ici une sorte de malentendu. En acceptant cette invitation j’ai fait preuve d’une naïveté artistique très romantique.

Je rencontre en effet une sérieuse difficulté, une évidente inadéquation sur ces terres d’Afrique.

Avec mon projet Les Terres de l’Homme j’interpelle à contre-courant une Afrique assujettie à nos valeurs les plus irresponsables. Je m’adresse à des hommes et des femmes qui arborent « Ray-Ban » fièrement, et polluent Cotonou de leurs milliers de motos chinoises. Ils rêvent de 4×4 rutilants qui vrombissent, absurdes, à chaque carrefour.

Ils fuient à grandes enjambées la terre autant qu’on a pu le faire avec le Périgord. Même nécessité et même honte.

Et je me retrouve le Robinson des Limbes du Pacifique, entouré de milliers de Vendredii !

Mon ami Dominique Zinkpè, grand humaniste, n’est pas moins désespéré devant l’ampleur du « chantier ». Par pudeur, pas un mot à ce sujet. Nos regards fraternels se croisent et ses grands bras ballants retombent jusqu’au sol.

L’Amazone n’en sera pas moins belle.

TOURNIER, Michel. Vendredi ou les Limbes du Pacifique. Paris : Gallimard, 1967.

 

LIENS :

Bénincultures : Lionel Ducos ressuscite les amazones d’Abomey

Nokoué quotidien: Interview de Lionel Ducos, sculpteur français en résidence de création au Bénin: « .. L’amazone en question est terminée … »